Partage Montessori, mais pas que....

10 expériences scientifiques faciles à réaliser, à partir de 3 ans.

Ça coule ou ça flotte:

Matériels:

  • un saladier
  • une carafe d’eau,
  • un bol contenant differents objets: cailloux, bouchon, gomme…

HYPOTHÈSES :
Demandez aux enfants qu’est-ce qui fait qu’un objet flotte alors qu’un autre coule? Le poids? La taille? La forme? Toutes ces réponses?

Explication sientifique:
Il n’y a pas une seule raison qui peut expliquer pourquoi un objet coule au fond ou reste à la surface de l’eau. Tu as surement remarqué que certains objets sont gros, mais flottent, tandis que d’autres sont petits, mais coulent au fond, ou que certains sont lourds et flottent (pense aux gros bateaux!) et d’autres son légers et coulent (un sou). Ce n’est donc ni la taille, ni le poids qui détermine si un objet flotte ou coule mais LES DEUX caractéristiques ensemble. Ainsi, la forme de l’objet joue un grand rôle dans sa flottabilité. La pâte à modeler en boule coule au fond tandis que la même pâte à modeler façonnée en forme de bol aux parois minces flotte! C’est incroyable, non?
Explication du site https://www.educatout.com/activites/sciences/ca-flotte–ca-coule.htm.
Allez jeter un oeil, il y a d’autres expériences très intéressantes.


Les aimants:

Matériels:

  • Un bol contenant differents objets comme une gomme, un clou, un agraffe, une piece, du bois….
  • Un aimant

IDÉES INITIALES ET HYPOTHÈSES
Voici quelques exemples d’hypothèses que les élèves
pourraient formuler en fonction de leurs idées initiales:
Exemple 1
Je prédis que les aimants attirent les objets
métalliques, car je sais que les aimants collent
sur le métal du réfrigérateur.
Exemple 2
Je prédis que deux aimants qu’on approche
l’un de l’autre vont s’attirer. Je le crois car je sais
que les aimants attirent des objets.
Exemple 3
Je prédis que les gros aimants sont plus forts que
les petits aimants. Je le pense car un petit aimant
ne supportera pas une affiche au tableau alors
qu’un plus gros aimant sera assez fort.
Note : Les élèves pourraient aussi formuler des
hypothèses sur la forme des aimants et leur force

Propriétés des aimants
Les aimants ont la particularité d’attirer certains
métaux dits ferromagnétiques (fer, nickel, cobalt
et alliages comme l’acier). On appelle champ
magnétique l’espace où un aimant exerce son
influence ou sa force.
Sources de ce site très intéressant:http://www.eclairsdesciences.qc.ca/wp-content/uploads/2015/06/lesaimants.pdf


La bougie:


Matériels:

  • Une bougie
  • des allumettes e
  • un verre

Explication scientique:
Pour brûler, la bougie a besoin d’oxygène. Si tu l’enfermes, elle consomme tout l’oxygène de l’air puis elle s’éteint. Elle flambe plus longtemps dans le saladier car il contient plus d’air… donc plus d’oxygène ! En fait, la bougie et l’oxygène font une réaction chimique. Cela forme du dioxyde de carbone. La preuve ? SI tu approches une allumette, ce gaz coule sur la flamme et il l’étouffe.
D’autres expériences inattendues à découvrir sur ce site:
Sources:https://www.espace-sciences.org/juniors/experiences/la-bougie-mange-de-l-air

Mélange des couleurs:

Matériels:

  • Couleurs alimentaires ou/et aquarelle,
  • palette de peinture,
  • verre avec de l’eau.

lien de site à visiter pour des expériences mélange des couleurs avec explication détaillée: https://www.lepaysdesmerveilles.com/trois-experiences-sur-le-melange-des-couleurs-a-faire-avec-les-enfants-lart-est-un-jeu-denfant-13.html

La bougie qui aspire l’eau:

Matériels :

  • Une assiette creuse,
  • une bougie
  • des allumettes
  • de l’eau colore afin de mieux observer l’eau monter.

Cette expérience est basée sur le principe selon lequel  l’air chaud ou les gaz de combustion chauds occupent plus d’espace que l’air ou les gaz froids. Lorsque le verre est placé sur la bougie, son intérieur est rempli de gaz de combustion chaud. Quand la bougie s’éteint, ces gaz se refroidissent et utilisent alors moins de volume. Un vide est créé, qui aspire ensuite l’eau à l’intérieur du verre.

En outre, deux autres effets contribuent à la création d’un vide : brûler la cire de la bougie consomme de l’oxygène, qui est converti en dioxyde de carbone et vapeur d’eau. La vapeur d’eau se condense en partie pour former des gouttelettes d’eau, qui sont visibles dans la vidéo sur la paroi du verre sous forme de buée. L’eau liquide prend beaucoup moins de place que la vapeur d’eau. D’autre part, une partie du dioxyde de carbone se dissout dans l’eau et disparaît ainsi de l’intérieur du verre. Ces deux effets contribuent à la dépression qui aspire l’eau dans le verre.
Sources:https://www.science.lu/fr/vide/pompe-bougie-comment-aspirer-leau-laide-dune-bougie

Le verre qui ne se vide pas:

Matériels :

  • un verre rempli à ras bord d’eau
  • un disque de papier un peu plus grand que le diametre du verre.

L’explication est très simple : les forces de pression s’exerçant sur l’ouverture du verre ne sont pas compensées, leur intensité est alors suffisante pour maintenir l’eau dans le verre.

Source:http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/ressource/QSpression.xml

Le ballon qui se gonfle tout seul:


Matériels:

  • bicarbonate de soude
  • ballon en caoutchouc
  • bouteille transparente
  • entonnoir
  • vinaigre
  • cuillère à café

Comment ça marche ?

Quand tu souffles dans le ballon, tu le remplis d’air. L’air est un gaz. Tu ne le vois pas, mais il y en a partout autour de toi. Lorsque le bicarbonate et le vinaigre se mélangent, ils créent du gaz carbonique. Ce sont de petites bulles, qui remontent à la surface. Un gaz prend beaucoup de place. Alors, il a besoin de sortir de la bouteille. Mais le ballon le bloque. Alors le gaz gonfle le ballon.
Souce:https://www.espace-sciences.org/juniors/experiences/le-ballon-autogonflant

Rester sec en étant sous l’eau:

Matériels:

  • feuille de papier
  • petit verre transparent
  • saladier transparent 

Comment ça marche ?

Dans le verre, en plus du papier, il y a de l’air. Lorsque tu plonges le verre tout droit, l’eau pousse l’air… mais l’air résiste. Résultat : l’eau ne rentre pas et le papier reste sec ! Mais si tu penches le verre, l’eau rentre par le côté. Elle chasse l’air et il sort en bulles. Ton verre est comme une cloche de plongée. C’est ce qu’on utilisait avant l’invention du scaphandre.
Source:https://www.espace-sciences.org/juniors/experiences/le-papier-qui-reste-sec

Les verres communicants:

Source:https://docplayer.fr/6931109-La-main-a-la-pate-l-air-cycle-2-l-air.html

Evasion du poivre:


Matériels:

Pour les plus petits, le mieux est de dire que c’est magique. Car l’explication n’est si simple !

L’eau a une tension de surface comme on l’a déjà vu dans ces expériences. Cette tension garde les molécules d’eau liées les unes aux autres et cela forme une sorte de membrane. Quand vous mettez le coton-tige recouvert de liquide vaisselle dans l’eau, la tension de surface est rompue à cause du liquide vaisselle.
En effet, le liquide vaisselle est tensio-actif ce qui signifie qu’il diminue la tension de surface (les molécules d’eau s’attirent moins).
Par conséquent, quand le produit vaisselle rentre en contact avec l’eau, la tension de surface est moindre, et cet effet se propageant, le poivre est repoussé vers l’extérieur, donc vers les rebords de l’assiette.
C’est un phénomène physique et non chimique.
Souce:https://www.cabaneaidees.com/une-experience-scientifique-le-poivre-qui-senfuit/

Pour voir nos expériences en vidéo c’est ici;https://www.youtube.com/watch?v=jpUDPCiksuY&t=50s

Je vous conseille de cliquer sur les liens sources mis pour chaque expérience car vous y retrouverez d’autres expériences très intéressantes!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s